Rencontre avec Louis, 14 ans, parti en immersion scolaire au Chili

À quel programme Louis a-t-il participé ?

Louis a choisi de partir en séjour en immersion scolaire au Chili à Santiago. Il était scolarisé dans un lycée et hébergé dans une famille d’accueil. L’objectif de cette expérience était de progresser en espagnol, sa LV2 en France. Nous avons été mis en relation avec Marlène, conseillère Séjours Home Abroad, qui nous a invité à venir à la rencontre de l’équipe pédagogique de l’école partenaire directement dans vos locaux. Marlène a su nous mettre en confiance et tout s’est très bien déroulé.

Avant le départ Louis était un peu stressé de partir seul et se posait quelques questions sur la vie en famille d’accueil. Finalement cette expérience a été une réussite, il est revenu très heureux et nous avons même gardé de bons contacts avec la famille !

Comment s’est déroulé sont séjour avec la famille d’accueil ?

Louis a été très bien accueilli par sa famille d’accueil en arrivant au Chili, les parents nous ont même dit que « pendant 1 mois Louis sera notre fils, il va faire comme nos enfants », cela nous a beaucoup rassuré. La famille avait un fils un peu plus jeune que Louis qui allait partir en séjour en immersion au Canada après le départ de Louis, elle était donc très ouverte à ce type d’échange et la communication entre eux était très fluide. La mère a d’ailleurs eu l’occasion de vivre ce genre d’expérience quand elle était plus jeune. Notre fil a partagé de nombreuses activités avec sa famille, ils sont notamment allés au bord de la mer et sont partis à 800km au sud de Santiago pour voir un volcan.

« Louis est revenu très heureux de son séjour au Chili, sa famille d’accueil était adorable. Ils ont partagé de nombreuses activités. »

Quel bilan fait-il de son expérience dans une école au Chili ?

Louis était scolarisé dans la même école que les enfants de la famille. C’était un très bel établissement avec une vingtaine d’élèves par classe. En arrivant notre fils s’est amusé à comparer le système scolaire chilien avec celui de la France. Il a très vite remarqué qu’au Chili les professeurs sont très proches des élèves, leur relation est très humaine, ils peuvent discuter de sujets difficiles ou personnels très facilement. Les relations entre les élèves sont également différentes, en France ils sont souvent en petits groupes alors qu’au Chili toute la classe est très soudée, des soirées sont souvent organisées, ce qui renforce les liens. Louis avait cours de 8h à 16h et suivait des cours de mathématiques, de sciences, d’espagnol etc. Les évaluations étaient souvent sous forme de QCM et les cours de langues comme l’espagnol étaient plutôt axés sur l’expression orale. Louis a très bien été accueilli par l’administration et les professeurs qui l’ont guidé tout au long de son immersion.